© 2010 - 2017 Tous droits réservés Michel-Lafontaine.com - Reproduction interdite

Michel Lafontaine B.Th.,M.A. vous souhaite la bienvenue !

Les jardins sont

une des formes de rêve,

comme les poèmes,

la musique et l'algèbre.


Hector Bianciotti

Dernière mise à jour | 9 janvier 2017

Rechercher un thème sur le  site


Un parc spirituel

aux nombreux

sentiers & jardins

à parcourir

Nouveau flux RSS
Share on Facebook

  Sentiers de la spiritualité hindoue…  


Hindouïsme  



 Je ne peux que penser à Mahatma Gandhi en évoquant la spiritualité hindoue.

Surtout répandue dans le monde indien, ce courant spirituel inspire des millions de personnes.

Son histoire vénérable est une découverte palpitante.

Temples, rituels, gestes sacrés orientent la vie quotidienne des hindous. 

Des prières issus de l'hindouisme peuvent même être utilisées par les chrétiens.

À Montréal, plusieurs hindous font un pèlerinage à la "montagne sacrée"

qu'est l'Oratoire saint-Joseph situé sur le Mont-Royal !  


Michel Lafontaine, B.Th., M.A. 



























































































Accueil   Commentaires    Haut de page   Sentiers spirituels    Sentiers religieux
















Hindou en prière face à deux vaches, Varanasi, Inde

 

Prières hindoues

  


 

 





























POUR ALLER PLUS LOIN…


Charbonneau, Nicole-Andrée et Simon Deraspe, La tradition hindoue. Au-delà des apparencesMontréal, Les Éditions de la Pensée Inc., 2002.


Malherbe, Michel,  Les religions de l’humanité,  Paris, Criterion 3e édition (2004).

 

Sites internet:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hindouisme

 

http://thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=F1ARTF0003777

 

http://bharat.pagesperso-orange.fr/hindouisme/index.htm

  

La Puja, le rituel d'offrande qui rythme la vie des hindous

et dont les chants résonnent partout et à toute heure du jour et de la nuit


Accueil   Commentaires    Haut de page   Sentiers spirituels    Sentiers religieux



FICHE DESCRIPTIVE


ORIGINES

- Fondateur inconnu.

- En Inde, il y a environ 5000 ans.

 

ASPECTS DU DIVIN

- Les Hindous croient en de multiples manifestations du divin mais la plupart se disent monothéistes.

- L’Être suprême, Brahman, est vénéré sous la forme de différents dieux et déesses.

Les plus importants sont Brahma, Shiva, Vishnou et la Déesse.

- Parmi d’autres manifestations du divin, citons les plus populaires :

   - Ganesha à la tête d’éléphant (un fils de Parvatti et Shiva qui triomphe de tous les obstacles);

   - Hanuman (un singe divin qui personnifie la bravoure et la loyauté, adepte de Rama qui est une

      incarnation de Vishnou);

   - Laksmi (déesse associée au salut, à la compassion et à la richesse).

 


TEXTES SACRÉS

- Les Vedas, les Upanishads;

- Le Ramayana et le Mahabharata, épopées les plus connues

 

LIEUX SACRÉS

- Montagnes, bosquets, fleuves et rivières, villes et forêts.

- Les mandirs (temples) et tombeaux sont des lieux de culte.

- Le temple, situé près d’une source d’eau, est comme un «port de transit», un lieu à partir duquel les êtres humains peuvent «traverser» l’océan de la vie et de la mort.

- Pour conserver un lien d'appartenance avec leur «pays-mère», les Hindous mélangent l’eau rapportée des fleuves sacrés de l’Inde à de l’eau du pays d’accueil.

- Le corps humain lui-même est parfois présenté comme le «temple de l’Être suprême», ce qui implique pour les Hindous le respect du corps.

 

PRINCIPES ÉTHIQUES


- Le dharma, notion centrale à l’hindouisme, désigne «devoir», «ordre» et «droiture morale».


- Le karma désigne le processus par lequel les actions humaines, bonnes et mauvaises, déterminent la qualité de la vie actuelle et des futures renaissances.


- Le yoga désigne la mise en pratique de diverses disciplines, morale, mentale et physique, par lesquelles un dévot «attelle» son esprit au divin.

 

RITES ET FÊTES

- Les jours de fêtes sont l’occasion de festoyer ou de jeûner.

Les Hindous suivent ordinairement un calendrier lunaire adapté au calendrier solaire.

Parmi les fêtes importantes, citons :

   - les anniversaires des dieux Rama, Krishna et Ganesha;

   - et aussi les fêtes Holi, Onam, Pongal, Navaratri, et Dipavali.

 

PARTICULARITÉS

- Le geste le plus important à accomplir consiste à contempler la divinité sous la forme d’une image.

- L'Hindou se met debout pour ses moments de prières.

- Se déchausser signifie que la personne se débarrasse temporairement de la poussière et des saletés que constituent les pensées, les préoccupations et les passions.

- Le geste rituel le plus simple est l'offrande à la divinité du camphre, des fruits ou des fleurs.

- Les Hindous installent parfois un «autel» sur une étagère, réservé au culte domestique, décorés d’images de dieux et de déesses qu'ils considèrent de sang royal.

- Beaucoup d’Hindous sont végétariens;

- Ils considèrent la vache comme un animal sacré.

 

LA MORT DANS L'HINDOUISME

- La mort n’est pas nécessairement une fin en soi pour les Hindous.

- Ils croient qu’un être vit et meurt plusieurs fois avant d’être réuni avec Brahman, la grande âme qui créa l’univers.

- Le corps est incinéré; et si possible, les cendres seront dispersées dans le Gange, rivière sacrée en Inde.

- La période de deuil dure de dix à douze jours.

- Lors du décès, on lave le corps et on lui passe de nouveaux vêtements. Il est coutume de recouvrir le corps d’un linge blanc et orange et de frotter le front avec une pâte de bois de santal odorant.

- Il arrive que la famille demande que le corps soit déposé sur le sol pendant qu’on récite des prières.

 

Le contenu de cette fiche a été rédigé en collaboration par Michel Lafontaine, B.Th.,M.A. & Marlene Bonneau, D.Th.

© 2010 Tous droits réservés.

 



Prière inspirée de Tukaram

 

Comment

puis-je te voir,

te méditer ?

  Montre ton secret

      au mendiant que je suis.

Dis-moi comment te prier,

Comment te servir ?


Avec quelle foi, mon Dieu,

Me rapprocher de toi ?

 

Comment puis-je te concevoir

Et chanter tes louanges ?

Comment puis-je savoir qui

Et ce que tu es ?

Comment puis-je te chanter

Et te méditer ?

 

Montre-moi

tes pensées, tes chemins.


Seigneur, tu m’as créé.

Dis-moi comment

te servir et t’aimer !


Je cherche celui que je ne connais pas 

 (Hymne hindou bengali)

 

Je cherche celui

que je ne connais pas !

  Mon âme est à l’écoute.

Je vais

et je ne sais pas où je vais.

 

Depuis des rivages obscurs

Une voix doucement m’appelle.

Je cherche à tâtons le chemin,

Sans voir ni penser.


Je sais seulement que Dieu est.

 

Qui me dira

Par quel nom je dois l’appeler ?

Qui me montrera sa demeure ?

 

Je n’ai pas la connaissance,

Je ne possède pas la science,

Je ne peux suivre qu’un parfum.


Oh ! où trouverai-je

Celui qui a ravi mon cœur ?


Prière 

 

Ô toi qui es chez toi

  dans le fond de mon cœur,

que résonne ta voix

dans le fond de mon cœur.

  

Ô toi qui es chez toi

dans le fond de mon cœur,

je veux aller vers toi

dans le fond de mon cœur.

  

Ô toi qui es chez toi

dans le fond de mon cœur,

laisse-moi te rejoindre

dans le fond de mon cœur.

 

Ô toi qui es chez toi

dans le fond de mon cœur,

accueille mon offrande

dans le fond de mon cœur.

  

Ô toi qui es chez toi

dans le fond de mon cœur,

fais-moi me perdre en toi

dans le fond de mon cœur.